Vocabulaire de projet d'architecture

A
Face-avant d’un meuble secrétaire droit à charnière qui s’abaisse pour offrir une surface d’écriture.

Objets tels que les livres, plantes, vases, lampes et autres articles de décoration.

 

Fibre synthétique en cellulose, matière courante constituant les parois cellulaires d’un grand nombre de plantes. L’acétate est souvent associé à d’autres fibres pour un toucher et un rendu plus luxueux.
Fibre synthétique dérivée d’une résine végétale ou synthétique. Les meilleures propriétés de l’acrylique sont sa résistance modérée et son acceptation des teintures aux couleurs vives. L’acrylique peut également avoir un gonflant moelleux qui ne s’aplatit pas.
Couverture, plaid ou châle en laine, tricoté(e) ou crocheté(e) caractérisé(e) par des formes géométriques colorées.
Renfoncement aménagé d’une chambre. Les chambres de Pompéi avaient des lits en alcôve. Cet aménagement de l’espace nuit était répandu en Europe du Nord pendant tout le Moyen Âge et même après. Au XVIIIe siècle, certains lits étaient conçus spécialement pour être logés dans ses cavités. Les alcôves sont également utilisées pour des bibliothèques et armoires, des coins repas, etc.
Toison douce et longue provenant de la chèvre angora, souvent appelée mohair. L’animal est natif d’Anatolie, dans la province turque d’Angora.
Ligne sinueuse ou autre motif ornemental composé d’entrelacs de feuillage, de vases, de feuilles et fruits, de figures humaines et animales fantasmagoriques.
Série d’arches soutenues par des colonnes ou des piliers.
Grande garde-robe munie de portes et d’étagères pour vêtements. Plus récemment, des armoires ont été adaptées et converties en centres multimédia ou poste informatique.
Meuble garni d’étagères et de portes vitrées destiné à exposer des objets d’art de collection (et bibelots).
Meuble muni de tiroirs et d’étagères non fermés pour ranger la vaisselle, le cristal, l’argenterie, etc.
B
Technique de peinture décorative consistant à appliquer une fine couche de lasure (ou nettoyant à base d’eau) sur une base de peinture afin de créer un effet de superposition subtile de couleurs.
Siège suffisamment long pour asseoir au moins deux personnes. Les bancs peuvent être de différents matériaux dont le bois et le béton.
Meuble de type coffre aménagé pour ranger des couvertures –souvent appelé coffre d’espérance. A l’époque coloniale, il servait de rangement et de banc.
Deux bandes étroites de placage disposées en losanges opposés.
Siège allongé rembourré, de type divan généralement encastré. En architecture, la banquette désigne une tablette d’appui ou corniche à l’arrière d’un buffet.
Meuble de type comptoir ou meuble encastré aménagé pour la préparation et le service des boissons.
Coupe et confection d’un tissu en diagonale ou avec un angle à 45° par rapport au motif du même tissu.
Meuble bas muni d’étagères pour poser des livres, souvent garni de vantaux vitrés et parfois grillagés.
Meuble équipé de rayonnages généralement utilisé dans un bureau où dans une étude pour ranger des livres.
Finition faite de chaux éteinte et d’eau, utilisée pour blanchir les façades.
Procédé d’assouplissement du bois à la vapeur pour lui donner une forme destinée à la fabrication de pièces de mobilier, notamment des chaises.
Panneaux de bois sculptés sur des pièces d’ameublement français à partir du XVIIe siècle.
Bois de conifères comme le pin ou le cèdre.

Angle ou arrête aiguisé(e) et poli(e) constituant le détail ou la finition d’une pièce en bois, marbre, verre etc.

 

Oreiller de petit format à but décoratif.
Artiste décorateur sous Louis XIV, célèbre pour la marqueterie (placage) de métal et d’écailles de tortues, sur bois. « Marqueterie Boulle » peut s’utiliser comme descriptif.
Pièce en saillie et aplatie sur les parties supérieure et inférieure d’une poutre en position transversale. Désigne également une attache décorative (bride boutonnière) cousue entre les parementures ou au bord d’un vêtement.
Technique de peinture consistant à passer un pinceau sur une lasure afin de créer un effet nuages.
Armoire non surmontée d’une huche ou d’un placard de rangement. Son appellation française désigne une petite armoire pour ranger la vaisselle.
C
Pierre précieuse d’ornement de forme semi-sphérique convexe.
Pelage fin et duveteux provenant des chèvres originaires du Tibet, de la province Nord de l’Inde Kashmir, de l’Iran, de l’Iraq, du sud-ouest de la Chine.
Châssis en bois d’un meuble tapissé.
Deux bandes étroites de placage disposées en losanges opposés.
Effet rainuré ou plissé du bois.
Siège d’appellation française composé d’un dossier et d’une assise rembourrés, d’accoudoirs ouverts et d’un cadre décoré. Très souvent associé au style Louis XV.
Meuble entièrement tapissé avec des accoudoirs plus bas que le dossier.
Chauffeuse, causeuse, ou fauteuil pouvant se transformer en lit. Certains canapés d’angle modulables sont également convertibles en lit.
Lanière de rotin souvent utilisée pour couvrir le dos et le fond des chaises.
Accessoire élégant qui habille les fenêtres de classe ou servant à masquer la tringle d’un rideau.
Ossature d’un meuble formant souvent la base pour le placage.
Carreaux en argile émaillée qui résistent parfaitement à un usage intensif.
Carreaux en pierre naturelle colorée, généralement vendus en pavés carrés.
Meuble en armature légère composé de multiples caissons pouvant se décliner en formes multiples, souvent utilisé comme accessoire d’un bureau pour y ranger et conserver les papiers, cartons et documents de toute nature.
Protection ornementale ou objet décoratif généralement placé au-dessus de l’ouverture d’une porte ou le manteau de la cheminée, portant souvent le nom d’un roi, d’une reine ou d’une divinité. Ce terme désigne également une sculpture ou un support décoratif en forme de parchemin déroulé.
Décoration placée au centre d’une table à manger.

Meuble conçu pour les équipements de loisirs comme la télé et la chaîne hi-fi.

Chaise à l’assise tout en longueur, et dossier rembourrés permettant de s’allonger. Les styles vont du classique au contemporain.
Bord ou arrête coupé en angle ou biseauté.
Bande d’étoffe décorative et étroite disposée au centre d’une table de repas.
: Style de canapé caractérisé par un capitonnage avec de gros boutons enfoncés, surmonté d’un dossier et des accoudoirs enroulés au même niveau que le dossier. Ce terme est toujours courant au Canada et en Angleterre.
Décoration en forme de V inversé inspirée par l’insigne militaire.
Meuble plus haut que large composé de multiples tiroirs en façade généralement utilisé pour ranger les sous-vêtements et la lingerie. Terme français évoquant une table de travail de femmes, dérivé de « chiffons ». Ce terme peut aussi s’utiliser pour désigner un semainier (chiffonnier à 7 tiroirs pour lingerie) ou « highboy » (haute commode à multiples tiroirs).
Tissu en coton imprimé souvent chatoyant ou “glacé”.
Toile (ou dais) fixée à un cadre au-dessus des pieds de lit.
Technique de peinture consistant à passer un peigne (ou racleur) sur une peinture ou une lasure pour créer des lignes ou traits.
Série de colonnes reliées par un entablement horizontal ou une corniche.
Petit meuble bas muni de portes et d’un rang de tiroirs. Un grand nombre de tables de chevet de style sont également appelées commodes.
Meuble bas avec de petits tiroirs utilisée à l’origine pour ranger les herbes destinées à la cuisine et à la médecine.
Meuble haut et étroit comportant un rang de tiroirs utilisé pour ranger des articles vestimentaires.
Design intérieur et extérieur répondant aux exigences prescrites pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Les recommandations et réglementations en matière de conception accessible normalisent les dimensions et les caractéristiques telles que la largeur des portes, l’espace de manœuvre pour les fauteuils roulants, la hauteur des comptoirs, les signaux audio et visuels, la hauteur des prises et interrupteurs, etc.
Terme anciennement utilisé pour désigner un support de corniches ou d’étagères, puis pour désigner des tables fixées à un mur avec deux pieds devant. Aujourd’hui, il désigne toute sorte de table d’apparat accolée à un mur (table-console).
Terme englobant un grand nombre de styles de mobilier créés dans la deuxième moitié des années 1900. Les meubles contemporains ont un look actualisé, des formes adoucies et rondes par rapport aux lignes austères et droites du style moderne.
Pièce en plâtre ou polystyrène moulé utilisée pour faire la jonction entre les murs et le plafond d’une pièce.
Couches de matériau garnissant un matelas ou un siège tapissé offrant une sensation de confort.
Couleurs contrastées utilisées pour rehausser la palette de couleurs.
Désigne une couleur comme le blanc, le noir, le gris et le bronzé, qui se marient bien avec d’autres couleurs.
Ce sont les trois couleurs rouge, jaune et bleu.
Technique de peinture consistant à passer un pinceau sur une lasure afin de créer un effet nuages.
Couleur traitée en mélangeant deux couleurs secondaires.
Rail central sur lequel glisse un tiroir.
Petit coussin à but décoratif, généralement posé sur un canapé, sofa, divan ou fauteuil. Les coussins peuvent être de dimensions et de formes variées.
Grand coussin couvrant toute la surface de l’assise d’un canapé, d’une causeuse ou d’un divan, par opposition aux coussins à une place.
Grande pièce d’étoffe tissée servant à se couvrir pour se protéger du froid, en particulier sur un lit.
Pièce d’étoffe décorative servant à couvrir le lit avec une retombée pouvant toucher le plancher des deux côtés, elle est suffisamment grande pour recouvrir également les oreillers.
Coton brillant à longues fibres peignées. Il en existe plusieurs variétés, généralement de couleur marron – 12/5″ de moyenne. Est utilisé aux États-Unis pour fabriquer du fil et des tissus de qualité.
Vernis spécial utilisé pour créer un réseau de fines craquelures.
Tissu, habillage ou dentelle réalisé en nouant le fil en boucles ou points au moyen d’un crochet ou d’une aiguille.
Peau d’un animal utilisé dans l’ameublement domestique.
Cuir poncé pour retirer toutes imperfections, puis estampé pour simuler une fine fleur ou créer un relief décoratif.
Cuir de qualité supérieure n’ayant subi aucune correction ni altération et dont la fleur reste naturelle.
D
Perte de transfert de la coloration ou finition du cuir par abrasion.
Dispositif placé devant un éclairage pour protéger les yeux de l’éblouissement.
Discipline artistique consistant à concevoir l’apparence d’un objet ou d’un espace. Le terme désigne également le style, l’aspect ou la caractéristique d’un objet comme une lampe moderne ou un banc rustique.
Revêtement d’une fine couche d’or ou de matériau équivalent.
Garniture d’une fenêtre en tissu à plis.
Rideau ou tenture surmonté d’une barre ou croisée horizontale que l’on ouvre et ferme au moyen d’un cordon de tirage.
Revêtement appliqué sur le revers d’un tissu pour empêcher le glissement aux coutures et l’usure excessive.
Soie chatoyante faite avec deux fils de tissage de couleurs différentes de sorte qu’elle scintille et change de couleur sous la lumière.
Plumes très légères et moelleuses localisées sur le ventre des canards et des oies.
E
Terme commun de la langue française désignant un artisan ou menuisier qui travaille en atelier de bois de qualité.
Effet de peinture sur un objet traité dans une couleur pour ressembler à l’ébène.
Taille d’un objet, valeur de comparaison entre la taille d’un objet dessiné et celle de l’objet réel.
Effet créé en secouant un pinceau imprégné de peinture.
Eclairage contrôlé et ciblé pour la mise en valeur des éléments décoratifs ou des détails architecturaux d’un intérieur.
Lumière produite par le réchauffement d’un petit filament à l’intérieur d’une ampoule telle qu’une ampoule électrique ordinaire.
Modèle de décoration associant du mobilier et des accessoires de styles et d’époques différentes.
Bureau à pente muni d’un plateau qui s’ouvre pour faire apparaître une surface inclinée pour écrire. Le terme anglais « secretary » est dérivé de ce mot.
Dessus-de-lit composé d’une couche de molleton prise entre deux tissus.
Fines rayures généralement créées par le passage lent d’un pinceau sec sur une surface peinte ou lasurée.
Procédé de production consistant à peigner les courtes fibres de coton dans une certaine direction et à les disposer en couches.
Meubles sur pied ou suspendus et accrochés au mur pouvant contenir des tiroirs, étagères, classeurs, tables de bureaux, centres multimédia ou autres éléments.
Vue d’un objet à trois dimensions projetée sur un plan horizontal près d’un objet. En d’autres termes, une élévation est une vue de profil comme une vue de face, de derrière, de côté, gauche ou droit.
Jeu complet de pièces de mobilier assorti, comme une suite parentale.
Forme d’ornement en surélévation sur une structure, comme le fronton d’une chaise.
Terme désignant un mobilier conçu dans sa forme et sa fonction pour s’adapter à l’homme. On trouve très souvent des chaises ergonomiques dans le mobilier de bureau pour la maison.
Meuble ouvert muni de tablettes généralement utilisé pour ranger/exposer de petits objets (bibelots). Etagère désigne également une petite table de travail composée de tablettes ou de planches disposées les unes au-dessus des autres.
F
Support taillé en petites surfaces planes (facettes) séparées les unes des autres par des arêtes vives pour refléter la lumière.
Siège composé d’un dossier et des accoudoirs.
Siège confortable, rembourré au niveau du dossier et des bras, conçu généralement pour assortir avec un canapé tapissé dans le même matériau.
Littéralement signifie le vent et l’eau. C’est une ancienne discipline scientifique chinoise basée sur le choix ou la configuration d’un lieu, d’une structure ou d’un inférieur de sorte qu’il soit en harmonie avec les forces de l’esprit qui l’habitent.
Matière de coton généralement utilisé pour tapisser ou capitonner, une armoire à bijoux ou les tiroirs d’un buffet, par exemple.
Substance naturelle ou synthétique comme le coton ou le polyester pouvant être divisée en brins de fil pour être embobiné, tissé ou tassé.
Ornementation généralement créée avec des fils d’or ou d’argent en formes de volutes et d’arabesques.
Tissu appliqué avec des fils de chaîne (longueur de l’ensouple) de bas en haut habillant le dos, le devant et les accotoirs des meubles.
Revêtement en surface d’un support, tel que peinture, teinture, vernis, traitements des tissus, etc. La finition s’impose sur toute surface en bois, métal, tissu, pierre et bien d’autres matériaux pour des raisons de coloration, de texture, et de protection contre l’humidité.
Une fois qu’il est teint, la finition du cuir inclure aussi le cirage, le polissage et l’imperméabilisation, etc.
Finition transparente insusceptible d’altérer la veine d’origine ou la couleur du bois naturel. Les finitions naturelles s’appliquent souvent avec des huiles, vernis et autres substances équivalentes.
Il s’agit en général d’un tissu en coton ou en rayon, légèrement peigné des deux faces pour ressembler à de la laine, et utilisé parfois pour le matelassage, revêtement, etc. Les flanelles de laine ou de coton peigné sont parmi les plus connues.
Meubles sur pied ou suspendus et accrochés au mur pouvant contenir des tiroirs, étagères, classeurs, tables de bureaux, centres multimédia ou autres éléments.
Détail ornemental gravé ou façonné pour décorer la partie supérieure d’un élément vertical comme un pied de lit. On trouve généralement des fleurons dans l’ouverture d’un fronton brisé ou sur le haut d’une lampe. Les flammes, les urnes et les ananas sont parmi les motifs de fleurons les plus courants.
Style de design basé sur l’usage et non l’esthétique.
Décoré avec un motif de feuilles élaboré.
Technique de peinture intemporelle destinée à décorer les murs et les plafonds, créée en mélangeant les aquarelles directement sur le stuc mouillé.
Un bandeau ornemental horizontal fixé ou peint sur un mur, un bâtiment, un manteau de cheminée, etc.
Matelas de style japonais pose sur un cadre pliable, ayant le double usage de divan et de lit.
G H
Petite bordure en laiton, entourant un buffet bas ou une table.
Armoire haute avec porte(s) destinée à ranger les vêtements.
Personnage ou tête grotesque sculpté. Les gargouilles servaient à transporter l’eau de pluie vers les gouttières.
Tapisserie française du nom de la manufacture de fabrication.
Peinture à l’eau opaque dans laquelle les pigments sont liés à la gomme.
Petite table ou support à plateau rond, minutieusement sculptée, reposant généralement sur un piétement de trois pieds. Utilisé principalement pour y poser des bougies (lampadaire ou porte-lumière) ou de petits objets.
Lumière émettant les vraies couleurs de la lumière, contrairement à l’éclairage fluorescent ou autre qui tend à projeter une lumière jaunâtre dans une pièce, la lumière d’un halogène reste neutre.
Enveloppe amovible contenant une sorte de sac garni de duvet appelé couette .
I J K
Ornementation en forme d’écailles de poisson ou de superposition de tuiles avec les bords décalés.
Motif décoratif créé à partir de différentes pièces de bois ou autre matériau, inséré dans la surface du meuble en bois.
La plus ancienne forme d’impression connue des hommes. Les motifs sont obtenus à partir de l’utilisation de pavés en bois, en linoléum et en cuivre.
Connue également sous le terme d’impression au rouleau, sur plaque, ou au moyen d’une calandre ; les couleurs s’impriment directement sur le tissu comme l’impression du papier peint.
Réalisation de motifs et dessins d’une ou de plusieurs couleurs sur le tissu. Les procédés incluent Application Printing, l’impression à la planche, l’impression de surface, l’impression directe, etc. Ce terme désigne également une lithographie ou reproduction de tableaux, dessins…
Tissu comportant des motifs.
Trame aux dessins complexes comme sur les tapisseries, les brocarts et les damas dont les motifs sont tissés avec des fils de différentes couleurs.
Raccordement (aboutage) de deux pièces de bois par leurs extrémités, par exemple, sur un seuil.
Bande de tissu couvrant le bas d’un canapé, d’une causeuse ou d’une chaise évoquant une jupe d’une femme. Sur certains meubles de rangement, ce terme désigne le panneau couvrant l’espace entre les pieds d’une table ou d’une chaise.
Plante utilisée pour réaliser des tapis et des moquettes en fibres naturelles.
tapis ou tapisserie tissé(e) à plat (non touffeté(e)).
M N O
Garniture moelleuse ou coussinet pour accotoirs.
Technique consistant à imiter par la peinture (de finition) les veines du marbre.
Matériaux utilisés pour apporter du confort au mobilier et literie rembourrés. Les matériaux plus communément utilisés sont la mousse de polyuréthane, le polyester, le coton, le latex et la laine.
Style originaire des pays au Nord de la Méditerranéens, tels que l’Espagne, la Grèce et l’Italie. Le style méditerranéen est populaire dès 1500 et souvent désigné aujourd’hui comme le moderne espagnol. L’ameublement méditerranéen va du simple et fonctionnel au formalisme excessif. Le style évoque un meuble petit et trapu avec des pieds tournés. Le matériau utilisé est souvent massif et brunâtre. Les bois essentiellement employés sont le pacanier, le châtaignier, l’acajou et le noyer. Le style méditerranéen peut s’associer aux pièces contemporaines, locales et provinciales.
Terme correspondant plus ou moins à l’anglais “carpenter” ou « joiner ». Terme désuet sauf en France lorsqu’il désigne l’outil du menuisier appelé rabot (planeur).
Meuble dans lequel est posée ou encastrée une vasque (ou lavabo) dans une salle de bains.
Mobilier ordinaire, peint et/ou décoré. Les meubles cottage présentent souvent des pieds tournés et des formes épurées. Le terme vient de l’époque victorienne (Angleterre) désignant les créations fabriquées en série.
Couleur unique.
Thématique, composant ou élément d’une décoration.
Dessin ornemental ou décoratif d’un tissu, placage, etc.
Technique de transformation d’objets métalliques consistant à couler du métal fondu dans un moule et de le laisser durcir.
Matériau ouate utilisé pour garnir des meubles et des matelas. Les différents types de mousse sont le polyuréthane, le latex, et la Viscose Viscoelastic (« Visco » ou « Mousse à mémoire de forme »).
Cavité dans un mur utilisée pour exposer une sculpture ou autre accessoire.
Fil synthétique dérivé des polymères. Le nylon est connu pour son excellente tenue à l’usure
Petit trou de la taille d’un œil pratiqué dans une étoffe, et qui sert à passer un cordon ou pour la décoration (en broderie, par exemple).
S’applique à tout matériau ne laissant pas passer la lumière (non transparent).
Trou créé dans un morceau de tissu renforcé par deux pièces métalliques qui se clipsent.
P Q